le temps qui passe, le temps d'un souvenir

01 septembre 2007

ma princesse

Posté par blogalou à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 juillet 2007

Loi sur la récidive: vous avez dit "dissuasion"?

Les expériences menées, en France et à l'étranger, sont nombreuses, leurs résultats sur la récidive sont évalués positivement et leur mise en œuvre est possible.
Il faudrait pour cela que l'Assemblée nationale montre qu'elle n'est plus peuplée des godillots d'il y a trente ans, et renonce à voter dans la précipitation une loi qui n'a d'autre justification que d'agiter encore le drapeau usé de la dissuasion.

Camus déjà, dans son essai sur la peine de mort, avait montré, en s'appuyant sur des faits et des chiffres, que même la peine la plus sévère n'a aucun pouvoir dissuasif. Mais encore une fois l'Histoire et la pensée ne guideront pas la loi.inst_loipenit_inter

Posté par blogalou à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2007

la TVA sociale

nous allons y perdre...

L’instauration d’une TVA sociale va se traduire mécaniquement par une hausse des prix, à moins qu’on ne fasse pression à la baisse sur les salaires. tva_sociale

Dans les deux cas, cela va peser sur le pouvoir d’achat de certaines personnes. Quelles personnes ? Avant tout les personnes à faible revenu qui consacrent l’essentiel de leur budget à la consommation de produits quotidiens qui seront taxés plus fortement.

Ainsi que les personnes qui ont un faible pouvoir de négociation, et qui ne pourront pas obtenir de hausse des salaires pour compenser la hausse des prix (ou qui seront victimes de la compression des salaires), autrement dit une partie des salariés et les petits retraités.

Posté par blogalou à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2007

les élections legislatives

les présidentielles proposaient un choix de société, qui est désormais fait. Mais les législatives, ce sont 577 combats locaux, 577 situations différentes, 577 suspenses (ou pas…), 577 possibilités d’arracher un siège à l’adversaire et d’alourdir la note du 6 mai ou, au contraire, de l’alléger un peu.camenbert_elections_legislatives

Nous allons donc nous retrouver avec une assemblée composée à 80% de députés représentant une formation politique ayant obtenu 31% au 1er tour de la présidentielle et à 20% de députés d’un parti qui a fait 26%. Les autres formations, qui représentent donc sur cette base 43% de l’électorat, ne seront que très peu (PC, Verts, MoDem ?) ou pas du tout représentés (FN, LCR, LO…).

La bonne nouvelle (pour la démocratie) : grâce à une large majorité, le président élu pourra tranquillement mettre en oeuvre son programme, sans avoir à chercher des compromis ou des alliances.

La mauvaise nouvelle : le Parlement restera plus que jamais une chambre d’enregistrement et cette assemblée n’aura plus rien avoir avec une quelconque “représentation nationale”.

Question subsidiaire : la nature ayant horreur du vide, à votre avis, où se manifestera l’opposition, si elle n’existe pas de fait à l’Assemblée nationale ?

Posté par blogalou à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2007

le palais bourbon

palais_bourbonLe Palais Bourbon a été construit pour Louise Françoise de Bourbon, Mademoiselle de Nantes, fille légitimée de Louis XIV et de Madame de Montespan, qui avait épousé Louis III de Bourbon-Condé, duc de Bourbon et 6e prince de Condé.

            

La construction du bâtiment commence en 1722. Plusieurs architectes se succèdent, Giardini, Pierre Cailleteau dit « Lassurance », tous deux prématurément décédés, puis Jean Aubert et Jacques V Gabriel qui termine les travaux en 1728. Il devient la propriété du Prince de Condé qui l'agrandit en 1764. Il a alors la forme d'un vaste palais dans le style du Grand Trianon à Versailles et proche de l'hôtel de Lassay, construit simultanément et auquel il va bientôt être rattaché par une galerie.

            

Confisqué en 1791, le palais « ci-devant Bourbon » fut déclaré bien national. Il abrita en 1794 la future École Polytechnique avant d'être affecté en 1795 au Conseil des Cinq-Cents (les aménagements occasionnés par ces derniers occupants sont réalisés par l'architecte Pierre-François-Léonard Fontaine).

            

C'est ensuite Napoléon Ier qui, sur les plans de l'architecte Bernard Poyet, modifie la façade nord, élevant douze colonnes en temple grec qui font le pendant de celles de l' église de la Madeleine sur la rive droite. L'imposant fronton allégorique est scuplté à l'origine par Antoine Chaudet et représente Napoléon Ier à cheval offrant au Corps législatif les drapeaux conquis à Austerlitz. Mais au retour des Bourbons sur le trône, les bas-reliefs sont martelés et remplacés par une scène magnifiant la Charte constitutionnelle octroyée aux Français par Louis XVIII, scène sculptée par Evariste Fragonard. À son tour, la monarchie de Juillet remplacera ce fronton par celui que nous connaissons actuellement : la France, drapée à l'antique, debout devant son trône, accompagnée de la Force et de la Justice, appelant l'élite à la confection des lois, œuvre de Jean-Pierre Cortot.

            

Il accueille ensuite, après des modifications intérieures, les différentes chambres des députés sous la Restauration et le Second Empire, il est le siège de l'Assemblée nationale de la République française depuis 1879. Les quatre statues qui flanquent l'escalier sont celles de quatre grands commis de l'Etat:Maximilien de Sully,Jean-Baptiste Colbert,Henri François d'Aguesseau,Michel de l'Hospital

Posté par blogalou à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lecture

mill_niumLes hommes qui n'aimaient pas les femmes est le meilleur policier que j'ai lu ces derniers mois. Un suspens terrible, des histoires qui se chavauchent, des personnages tellement attachants !!!

C'est un superbe moment de lecture, tout y est, intrigue captivante, lecture agréable... On en redemande. Je vais me dépêcher d'aller acheter le tome suivant... Je sais qu'il n'y a que trois tomes pour cause du décès de l'écrivain. Quel dommage...

C'est un thriller et il est f a r a m i n e u x. J'ai été happée dès les premières pages, mais on se fait bien balader pendant un bon tiers : l'auteur prend tout son temps pour installer les personnages, les faits, on avance par à-coups et on se demande comment tout ça va se rejoindre. L'intrigue ne peut absolument pas tenir en quelques phrases, elle est multiple, et passionnante de bout en bout. Ca s'emballe un poil sur la fin, quelques exagérations mais tout passe, de toute façon on est accro et il est bien certain que les tomes 2 et 3 vont être dévorés dans la foulée ! (Tome 3 pas encore paru ! Argg !)

Posté par blogalou à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

John Butler Trio - Better Than


John Butler Trio - Better Than
Vidéo envoyée par pYlOne75

c'est un collègue qui m'a fait découvrir ce groupe qui nous vient d'australie.chanteurs007

je n'arrive pas à décrocher.

j'adore

Posté par blogalou à 01:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vert doit être le gazon

gazon_en_plaquePour savoir si on doit arroser ou pas , si demain il pleuvra ou pas, c'est simple, dans la soirée aller toucher le gazon s'il est sec c'est qu'il pleuvra, s'il est humide il fera soleil. Les plantes vont se protéger du soleil du lendemain par l'humidité de la nuit. gazon

Posté par blogalou à 01:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

''I'm Dancin' and Singin' In The Rain''


''I'm Dancin' and Singin' In The Rain''
Vidéo envoyée par SGprod

vous voulez un moment où votre visage s'illumine, où vos yeux pétillent, où les souvenirs vous donnent la chair de poule, alors écoutez ce passage de la scène mythique du film "singin' in the rain" avec Gene Kelly

Posté par blogalou à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

John Lee Hooker & Van Morrison - Gloria


John Lee Hooker & Van Morrison - Gloria
Vidéo envoyée par fredozydeco

c'est de la musique qui s'écoute après une journée bien remplie, où l'on rentre à la maison, les enfants ne sont pas là, juste van, john lee et moi allongé sur le canapé les yeux fermés; un moment où on ne pense à rien, rien d'autre qu'à un paradis où des génies de la musique se côtoient pour le plus grand plaisir de mes sens abandonnés. encore....

Posté par blogalou à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]